• Sarah Tritz, J'ai du chocolat dans le cœur
    exposition du 6 octobre 2017 au 20 janvier 2018

  • Empruntez une œuvre de la collection de l’Artothèque

  • Communes, adhérez au FACLim !

  • 1
  • 2
  • 3
  • Sarah Tritz, J'ai du chocolat dans le cœur
    exposition du 6 octobre 2017 au 20 janvier 2018 Lire la suite
  • Empruntez une œuvre de l’Artothèque Lire la suite
  • Communes, adhérez au FACLim ! Lire la suite
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random

L'Art en lieux, Si tu étais…, Royère de Vassivière

Commune de Royère de Vassivière


Rencontre sur le marché de Royère de Vassivière : le mardi 18 juillet en matinée 8h30 – 12h

Exposition du 17 juin au 5 novembre 2017


Cliquer sur les images pour les agrandir


œuvres de : Karel APPEL, François DAIREAUX, Alain DORET, Patrick FAIGENBAUM, Camille FISCHER, Thierry FONTAINE, Benjamin HOCHART, John HODANY, Nelly MAUREL, Camille SAINT-JACQUES, TAROOP & GLABEL, Laurent TERRAS, Gérard TRAQUANDI.
Avec la précieuse collaboration de Jean BONICHON

L’ART EN LIEUX
UN ÉVÉNEMENT QUI RASSEMBLE
Depuis treize ans, les habitants de Royère de Vassivière choisissent des œuvres dans les collections de l’Artothèque et du FRAC Limousin et ouvrent leurs portes à l’art d’aujourd’hui. La formule d’exposition est insolite. Le pharmacien, la coiffeuse, le boucher, le garagiste, le médecin, l’association Emile a une vache pour l’Atelier, les agents de la Mairie, de la Poste, de la médiathèque, du Pôle tourisme, les agents et les résidents de l’EHPAD, les journalistes de la Radio de Vassivière ; tous accueillent des œuvres pour les faire partager. C’est dans ce rapport à la fois intime et ouvert à tous que le projet L’ART EN LIEUX affirme la volonté d’amener l’art au plus près de chacun d’entre nous. En 2017, une invitation originale a été faite à Jean Bonichon. Installation vidéo et photographie de l’artiste marquent dans l’espace sa première collaboration à l’Art en lieux.

SI TU ÉTAIS... (PORTRAIT CHINOIS)
Si tu étais un son, un parfum, ou encore un lieu, que serais-tu ? Pour cette nouvelle édition de l’Art en lieux, nous avons réalisé le portrait chinois de chaque hôte afin de trouver ensemble une œuvre qui corresponde et reflète sa personnalité. Ces portraits mettent en valeur l’individualité de chacun des hôtes, leurs préférences, leurs singularités à travers un questionnaire ludique qui leur permet de s’identifier à des objets, des personnes ou des œuvres. Des réponses, nous avons extrait une sélection d’œuvres issue de la collection de l’Artothèque et chacun des participants à l’Art en lieux a alors choisi celle qui lui correspondait le mieux. C’est l’occasion de découvrir les pastels monochromes d’Alain Doret, les pictogrammes déroutants de Nelly Maurel, l’humour grinçant de Taroop & Glabel, les collages mystiques de Camille Fischer... Cette année la diversité est au rendez-vous et témoigne des multiples facettes des habitants de Royère de Vassivière. Cette diversité est aussi la notre.

LES LIEUX, LES HÔTES ET LES ARTISTES EXPOSÉS :

ATELIER DE MÉCANIQUE
Route du lac
Hôte : Jérôme Mouriéras
Œuvres de d’Alain Doret
Uniquement jusqu’au 28 août

ASSOCIATION EMILE A UNE VACHE
Place de la Mayade, l’Atelier
Hôte : Emile a une vache
Œuvre de Herman de Vries

MÉDIATHÈQUE
Rue Camille Bénassy
Hôte : Nathalie Sauteron
Œuvres de Benjamin Hochart

SALON DE COIFFURE
Place Mendès France
Hôte : Sylvie Leclair
Œuvre de John Hodany

PÔLE TOURISME
Place de la Mayade
Hôte : Baptiste Savary
Œuvre de Gérard Traquandi

RADIO VASSIVIÈRE
Rue Camille Bénassy
Hôte : François-Xavier Drouet
Œuvres de Taroop & Glabel

MAIRIE DE ROYÈRE
Rue Camille Bénassy
Hôtes : Raymond Rabeteau
Œuvres de Jean Bonichon

BOUCHERIE
Rue de Vassivière
Hôte : Didier Bord
Œuvre de Laurent Terras

EHPAD PIERRE FERRAND
Rue Camille Bénassy
Hôte : Claude Maucourant
Œuvre de Karel Appel

MAISON MEDICALE
Rue de la Résistance
Hôte : Jean-Claude Etilé
Œuvres de François Daireaux, Camille Fischer, Thierry Fontaine

LA POSTE
Rue Camille Bénassy
Hôte : Isabelle Cancalon
Œuvre de Camille Saint-Jacques

PHARMACIE
Rue de la Résistance
Hôte : Christine Hébrard
Œuvres de Nelly Maurel

 

Collection en mouvement, Saint-Martin-de-Jussac

Salle de la mairie de Saint-Martin-de-Jussac

Le bourg
87200 Saint-Martin-de-Jussac

LogoFacLim

Exposition 7 juillet au 28 novembre 2017

Samedi 23 septembre 2017 à 10h :
présentation de l'exposition par Yannick Miloux, directeur artistique du FRAC-Artothèque du Limousin.


Cliquer sur les images pour les agrandir

Œuvres de Patrick CAULFIELD - Joachim MOGARRA
Collections du FACLim, de l'Artothèque et du FRAC Limousin.

« Un dialogue autour de la nature morte »
par Yannick Miloux, directeur artistique du FRAC-Artothèque du Limousin

Après la peinture géométrique en 2015, puis le portrait photographique l’an passé, nous avons choisi cette année de présenter à Saint-Martin-de-Jussac deux artistes de génération différente, Patrick Caulfield et Joachim Mogarra, dont les œuvres dialoguent autour de la présence des objets.
La configuration de la salle d’exposition (une grande table où se réunit le conseil municipal et du mobilier de rangement) nous a guidé dans cette sélection.

Patrick Caulfield (1936-2005), peintre et graveur britannique, fut souvent associé au Pop Art. Né à Londres dans une famille modeste, il travaille d’abord comme ouvrier, s’engage dans la Royal Air Force, puis commence des études d’art. En 1961, il rencontre d’autres jeunes artistes – David Hockney, Allen Jones - et participe au mouvement du pop art anglais, même s’il a toujours refusé cette étiquette. Il préférait se considérer comme un « artiste formel » et comme un héritier des traditions picturales des maîtres modernes tels que Georges Braque, Juan Gris et Fernand Léger qui influencèrent autant ses compositions que ses sujets.
Refusant de laisser apparaître les coups de pinceaux témoins de son geste, Caulfield préfère les techniques plus anonymes des peintres publicitaires. Depuis les années 60, ses peintures se caractérisent par des aplats colorés et des objets définis seulement par leur contour. Les deux sérigraphies présentées sont emblématiques de sa démarche. L’une, volontairement limitée au noir et blanc, résume la profondeur de la composition à un équilibre de contrastes très proche de l’efficacité visuelle de la bande dessinée. L’autre, en couleurs, repose sur la tension entre le fond répétitif et la forme en silhouette du vase au centre de l’image.

Joachim Mogarra (né en 1954 à Tarragone, Espagne) est apparu sur la scène artistique au milieu des années 80, après des études de Lettres et de Philosophie, puis une formation à l’école des Beaux-Arts de Montpellier. Au moment du retour de la peinture en France, avec la « figuration libre » de Combas et Di Rosa, il choisit la photographie pour son économie de moyens et ses possibilités de raccourcis.
L’inspiration de Mogarra naît de son quotidien, de celui de ses proches, du nôtre. Son atelier se trouve sur le sol de sa cuisine, dans son jardin, sa rue, au bord d’une route. Comme un bricoleur éclairé, il emploie des objets de consommation courante pour la construction de petites mises en scènes qui sont photographiées et parfois légendées. L’artiste précise : « il ne s’agit pas tant d’injecter du banal dans l’art que de rendre compte de quelle manière la culture envahit mon quotidien ».
Le grand triptyque présenté fait partie de la seconde période de création de l’artiste. Trois objets précisément choisis ont été photographiés sur un fond neutre, en noir et blanc, avec un éclairage adapté. Les clichés ont été agrandis et tirés sur une toile émulsionnée, puis tendus sur châssis de façon à leur donner un statut proche de celui du tableau. Le titre en forme de mélopée souligne l’importance que veut donner Mogarra aux bibelots qui nous entourent.



Opération réalisée par le FRAC- Artothèque du Limousin, Le FACLim et la ville de Saint-Martin-de-Jussac.


Collection en mouvement, Sauviat sur Vige

Salle de la mairie de Sauviat sur Vige

68 rue Émile-Dourdet
87400 Sauviat sur Vige

LogoFacLim

Exposition 13 septembre 2017 - 15 novembre 2017



Œuvres de Sigrid Calon, Jane Harris, Cathy Jardon.
Collections du FACLim, de l'Artothèque et du FRAC Limousin.

La réunion de trois artistes de deux générations différentes, adeptes du dessin et de la peinture et, pour les plus jeunes, de la peinture seule, ou du graphisme et de l’illustration, permet de poser les points communs de leurs démarches respectives : formes simples, souvent géométriques ; couleurs limitées, rythmes répétitifs...et d’apprécier leurs différences.
à la concentration physique et optique des tableaux et dessins de Jane Harris, s’opposent l’arbitraire et la spontanéité des « décalages » de Cathy Jardon et les tissages visuels très vifs et efficaces de Sigrid Calon.

Après une première carrière dans le paysagisme, Jane Harris (née en 1956, vit à Thiviers) a repris des études d’art au Goldsmith College de Londres à la fin des années 1980.

Sa recherche picturale s’est développée à partir de décisions techniques et formelles. D’abord, la réduction à une seule forme de base, l’ellipse, qu’elle travaille avec des outils comme la règle d’architecte ou le perroquet. Puis, la limitation volontaire à deux couleurs, l’une pour la forme, l’autre pour le fond, souvent noir et blanc pour le dessin, souvent métalliques pour les tableaux. Enfin, l’exécution où l’artiste superpose au moins cinq couches épaisses de matière colorée selon des gestes précis qui absorbent et/ou renvoient la lumière.
La présentation de dessins et d’un tableau nous renseigne sur les allers-retours que pratique l’artiste entre l’espace graphique et le domaine pictural.

Cathy Jardon (née en 1979, vit à Berlin) a suivi l’enseignement de Bruno Rousselot à l’École des Beaux-Arts de Dijon, puis ceux de Franz-Erhardt Walther à la Höchschule für Bildende Kunst de Hambourg et de Daniel Buren à Düsseldorf.

Commentant sa démarche, l’artiste écrit en 2013 : « Issues des matériaux traditionnels de la peinture (châssis, toile, couleurs) mes peintures sont une variation de formes simples : lignes, carrés, rectangles, grilles... Ce vocabulaire élémentaire géométrique est toujours le même depuis 2003. Le résultat, par opposition, d’une toile à l’autre, doit être dynamique et aussi souvent que possible renouvelé...»
Le décalage des lignes et l’assemblage réfléchi d’éléments dépareillés et de couleurs sans accointances, suggèrent plus qu’ils ne revendiquent, et non sans précaution, la volonté irrémédiable de miner l’édifice (de la peinture). Ne pas contenter le regard. L’inconfort parfois. Souvent la sensation vibratoire de la forme. Le travail bien fait, c’est celui qui défait proprement ce qu’il était censé produire ».
Ce texte semble avoir été écrit pour ces deux tableaux de 2008, même si l’artiste, pour une fois, a peint ces pièces comme l’amorce d’une série.

Sigrid Calon est une jeune graphiste et illustratrice néerlandaise de la même génération que Cathy Jardon. Elle explore les géométries à travers des impressions risographiques* en deux ou trois couleurs où se combinent et s’additionnent les propriétés de la sérigraphie, de la photocopie et de l’impression offset.
En superposant des formes basiques les unes sur les autres, les œuvres de Sigrid Calon tissent des motifs colorés et fabriquent des œuvres abstraites où chaque point d’intersection offre de nouvelles variations. Son livre « To the Extend of / \ | & - », paru en 2012, où elle montre sa fascination pour la grille sous la forme de 100 risographies, est déjà épuisé.
Elle a récemment réalisé plusieurs décorations murales pour des lieux publics (cantines, hôpitaux).

* La risographie est une technique proche de la sérigraphie qui s’effectue avec une machine d’impression à haute vitesse au moyen d’un pochoir interne.

Opération réalisée par le FRAC- Artothèque du Limousin, Le FACLim et la commune de Sauviat-su-Vige.

L'Artothèque et le FRAC au Musée, Guéret

Musée d'art et d'archéologie de Guéret

Avenue de la Sénatorerie - 23 000 Guéret

Exposition du 19 octobre 2017 au 22 avril 2018


Mercredi 18 octobre 2017 à 18h30
Vernissage et visite commentée à deux voix en compagnie de Charlotte Guinois, directrice du musée, et Yannick Miloux, co-directeur du FRAC-Artothèque du Limousin.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Avec les œuvres Henri Cueco, Richard Hamilton, Thomas Köner, Tetsumi Kudo, Lilly Lulay, Gérard Paris-Clavel, Antoine Perrot, Chloé Piot, Taroop & Glabel, Patrick Van Caeckenbergh.
Œuvres des collections du FRAC et de l’Artothèque du Limousin.

Sous-catégories

United Kingdom Free Bets Bookmakers
Revew WillHill Here 100% bonus

Ladbrokes check here

Review Betfairclick here bonus